Serious Game : Simulation du jugement d'une affaire judiciaire

Présentation du Serious Game par le Préfécture d’Eure-et-Loir : Le « serious game » a été construit en lien avec les services du Procureur de la République (Mme CARDON, substitut du Procureur) et de l’Éducation nationale (Mme BATHIER, professeur de philosophie des élèves de la classe terminale HLP du Lycée Jehan de Beauce qui joue l’action).

Il s’agit de la simulation du jugement d’une affaire liée à un accident de la route réellement survenu en 2015. Lors de ce tragique évènement survenu de nuit, un seul véhicule est mis en cause. 3 jeunes sont impliqués. Il y a eu consommation d'alcool chez un tiers, lors d’une soirée privée. La conductrice alcoolisée est indemne. L’un des passagers est décédé, l'autre est blessé à la tête.

En 2021-2022, la coordination sécurité routière a privilégié une affaire à laquelle les lycéens peuvent s’identifier. En effet, dans un contexte post crise sanitaire, ils ont plus souvent été confrontés à des regroupements festifs à caractère privé qu’aux boîtes de nuit. Par ailleurs, l'un des passagers pris en charge par le SMUR présente des blessures à la tête. Ce point laisse aux élèves la possibilité de travailler le thème de l'inclusion et du handicap.

Le « serious game » du 7 juin est la phase finale d’une action en quatre actes, qui a consisté en :

- le 11 octobre 2021 : présentation au Lycée Jehan de Beauce de la chaîne pénale et de l’accident sur lequel allait s’appuyer le « serious game » : cette intervention a été assurée par Mme la substitut du Procureur et par la gendarmerie, avec la présence de magistrats et avocats, ainsi que la coordination sécurité routière ;

- le 14 décembre 2022 : témoignage, au lycée, d’un bénévole intervenant départemental de la sécurité routière (IDSR)traumatisé crânien ;

- le 18 mai 2022 : participation des élèves à une audience au Tribunal Judiciaire de Chartres, afin de se familiariser sur le déroulement d’une audience et sur les postures des différents intervenants ;

– le 07 juin 2022: simulation du procès



18 vues0 commentaire